Andrzej Bobkowski
  • Né en 1913 d’un père général et d’une mère plutôt bohème, Andrzej Bobkowski vit une enfance voyageuse entre les diverses affectations paternelles. Enfant unique, il se décrit comme étant « la tension, l’arc électrique » qui relie ses parents. Après avoir étudié l’économie à Varsovie, il se marie avec Barbara Birtus. Le couple quitte la Pologne en mars 1939 dans le but de rejoindre l’Amérique du Sud mais leur voyage s’arrête à Paris où le conflit mondial les rattrape. C’est durant l’Occupation que Bobkowski tient son journal qui deviendra son œuvre la plus connue, En guerre et en paix. Journal 1940-1944.

    Dégoûté par l’Europe « de la culture et des camps », en juin 1948 il s’embarque avec Barbara vers l’Amérique Latine sur le Jagiełło, transatlantique polonais. Au Guatemala, cet individualiste forcené, conradien dans l’âme, poursuivra son rêve de liberté en tant qu’aéromodéliste. Toutefois, il n’abandonne pas l’écriture : nouvelles, récits, extraits de ses journaux sont publiés dans la presse polonaise de l’émigration mais aussi – avant que la censure communiste n’y mette un terme – en Pologne même.

    Luttant avec panache contre le cancer, il s’éteint le 26 juin 1961 à l’âge de 47 ans seulement.

Les titres de l'auteur