Shusha Guppy
  • Née le 24 décembre 1935 à Téhéran, Shusha Guppy a eu une vie bien remplie. Fille du Grand Ayatollah Sayyed Mohammad-Kāzem Assār, philosophe à l’occasion consulté par le chah, et petite-fille de deux intellectuels dont l’un fut à l’origine du code civil du nouvel Iran, elle est envoyée à dix-sept ans à Paris pour étudier les langues orientales et la philosophie. Lors de son séjour en France, elle rencontre, entre autres, Aragon, Sartre et Camus. Perec la pousse à enregistrer des disques de chansons du folklore perse et de vieilles chansons françaises. En 1961, elle se marie avec l’écrivain et explorateur Nicholas Guppy et s’installe à Londres où le couple a deux enfants. Divorcée en 1976, Shusha Guppy reste à Londres où elle travaille désormais comme journa-liste pour des revues anglaises et américaines. En 1988, elle publie son premier livre, Un jardin à Téhéran, qui remporte un franc succès et notamment outre-Manche, où il reçoit le Grand Prix des lectrices de Elle à l’occasion de sa traduction en 1996. Pendant vingt ans, elle sera l’éditrice à Londres de la Paris Review, grand magazine littéraire américain. Shusha Guppy a mené en parallèle une carrière de chanteuse et sorti une douzaine d’albums avant de s’éteindre le 21 mars 2008, à Londres.

Les titres de l'auteur