John Barleycorn -
  • Mémoires, autobiographie
  • Littérature étrangère
  • Date de parution : 26/01/2000
  • 256 p., 9,10 EUR €
  • ISBN 978-2-85940-606-6
John Barleycorn
Le cabaret de la dernière chance
Jack London
Traduit par Louis Postif
Langue d'origine : Anglais (États-Unis)

Préface de Jeanne Campbell Reesman.

 

John Barleycorn, littéralement John Graindorge, c’est pour l’Américain moyen la personnification familière de l’alcool, c’est-à-dire du whisky, le mauvais génie des compagnons de comptoir, le Dionysos du pauvre, l’Ange noir sur l’épaule. Publié quatre ans avant la mort de l’auteur, ce livre est en quelque sorte son autobiographie d’alcoolique dans laquelle l’immense écrivain raconte sa vie – toute sa vie – vue à travers la lentille déformante de la bouteille. Son dernier très grand texte, qui défraya la chronique, est un récit terrible, lucide, et une façon bouleversante de connaître l’auteur baroudeur de Croc-Blanc et de Martin Eden.