Mon journal pendant l’Occupation

Mon journal pendant l’Occupation

Jean Galtier-Boissière

Publié au sortir de la Seconde Guerre mondiale, Mon journal pendant l’Occupation relate dans un style léger et doux-amer les vicissitudes des contemporains de l’auteur : intellectuels de gauche ou de droite, collabos ou résistants, grands avocats ou petites gens, trafiquants, profiteurs, arnaqueurs, tous sont les figures tragi-comiques du Paris occupé. Anecdotes, « histoires drôles...

Édition papier

Date de parution : 01/01/2016

Prix : 9,50 €

Format : 18.2 x 12 cm, 272p.

ISBN : 978-2-36914-241-6

    « Un témoignage précieux. »

    Dominique Missika, Onlalu

    « C’est le ton de ce journal qui frappe – outre la qualité de sa langue classique : son humour, ses formules, son ironie, ses histoires drôles – dans une période où on peut arguer qu’elle ne l’était pas. »

    Vincent Roy, Transfuge

Publié au sortir de la Seconde Guerre mondiale, Mon journal pendant l’Occupation relate dans un style léger et doux-amer les vicissitudes des contemporains de l’auteur : intellectuels de gauche ou de droite, collabos ou résistants, grands avocats ou petites gens, trafiquants, profiteurs, arnaqueurs, tous sont les figures tragi-comiques du Paris occupé. Anecdotes, « histoires drôles », jeux de mots recueillis sur le vif apportent une touche d’humour à cette chronique des heures les plus sombres de notre Histoire.

Jean Galtier-Boissière, journaliste anarcho-pacifiste, décrit la vie quotidienne de ses compatriotes depuis sa tanière de la place de la Sorbonne avec autant d’humour que de finesse.