Nous étions des hommes

Nous étions des hommes

Frédéric Manning

Publié pour la première fois en 1929 sous le pseudonyme d’un « certain soldat de 2e classe 19 022 », imprimé à six cents exemplaires et diffusé de façon privée avant d’être un an plus tard un succès de librairie, Nous étions des hommes est l’une des évocations littéraires les plus crues et les plus puissantes jamais écrites sur ce que fut la Première Guerre mondiale. Un...
Traduit par Francis Grembert

Édition papier

Date de parution : 22/10/2012

Prix : 10,00 €

Format : 18.2 x 12 cm, 368p.

ISBN : 978-2-7529-0936-7

    Le livre le plus beau et le plus noble que j’aie lu sur la guerre et sur les hommes qui la font.

    Ernest Hemingway,

    Un roman unique, extraordinaire : le plus beau, selon moi, de ceux qu’on a écrits sur la Première Guerre
    mondiale.

    William Boyd,

    Brutal et émouvant.

    Nathalie Crom, La Croix
Publié pour la première fois en 1929 sous le pseudonyme d’un « certain soldat de 2e classe 19 022 », imprimé à six cents exemplaires et diffusé de façon privée avant d’être un an plus tard un succès de librairie, Nous étions des hommes est l’une des évocations littéraires les plus crues et les plus puissantes jamais écrites sur ce que fut la Première Guerre mondiale. Un livre monument.